La famille : la meilleure des villégiatures - James Krier
James Krier

La famille : la meilleure des villégiatures

La famille : la meilleure des villégiatures - James Krier

« D’autres choses peuvent nous changer, mais nous commençons et finissons avec la famille », Anthony Brandt. Cette réflexion, je la vis tous les jours, même quand je suis submergé de travail. En fait, je suis toujours très occupé. Je fais tout le temps des heures supplémentaires. À une certaine période, cela a failli faire voler mon mariage en éclat. À l’époque, ma femme me faisait remarquer que notre famille était quasiment devenue monoparentale, puisque je rentrais rarement pour le souper. En tout cas, cette période m’a fait comprendre qu’il fallait que je fasse des efforts, que je sois plus présent pour ma femme et mes enfants.

À quel point embrasser mes enfants le soir, est essentiel

J’avoue que quand j’enchaînais les heures supplémentaires, j’oubliais ce que j’avais de plus cher au monde : mes enfants. Quand il me voit rentrer plus tôt que d’habitude, je vois leurs yeux scintiller de joie. Mais je suis souvent sur la route, je traverse régulièrement tout le Canada. Parfois, je suis amené à me rendre à Seattle, Philadelphie ou New-York. Et quand mon trajet me mène vers les États-Unis, je suis absent de la maison pendant une ou deux semaines. Il est vrai qu’avec Skype, je peux prendre des nouvelles de ma femme et de mes enfants. Sauf que je ne suis pas à leurs côtés, je ne suis pas là pour embrasser les enfants à la nuit tombée... Alors, de temps à autre, on s’offre des weekends en famille.

Ma famille fait partie de moi

Je laisse toujours mon épouse décider du lieu où l’on va et des activités qu’on va y faire. Pour nous émerveiller, elle ne nous dit jamais rien avant de partir. Il se trouve en tout cas qu’elle aime se ressourcer au contact de la nature. Donc, à chaque fois, j’essaye de deviner si elle prévoit un pique-nique, une randonnée ou des sports nautiques. Mais les sorties ont un coût, d’autant plus que mon épouse ne travaille pas. Voilà pourquoi avant de décider quoi que ce soit, j’ai demandé conseil à un spécialiste en planification financière à St-Lambert… En tout cas, la dernière fois, j’aurais aimé qu’on arpente le sentier pédestre du Mont-Tremblant. Mais il paraît que c’est un sentier difficile et que la randonnée dure pas moins de 5 heures. Je comprends alors pourquoi ma femme a opté pour le sentier du Cap Trinité où la randonnée dure 3 heures…